suite logique, illogique ^^
Ewilan
Staff
avatar
Féminin
Messages : 169
Réputation Critique : 3
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 19
Localisation : Mer de la Tranquillité, La Lune
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: suite logique, illogique ^^   Ven 6 Juil 2012 - 13:51

Voilà, alors on invente une phrase, puis il faut inventer une suite, elle peut être totalement folle, ou bien normale, c'est à vous d'en décider ^^

_________________

Mon roman fantasy, c'est ici.
Mon conte, c'est ici.
Ma nouvelle romantique c'est ici.
Ignus Prospector
Admin
avatar
Masculin
Messages : 190
Réputation Critique : 11
Date d'inscription : 18/05/2012
Localisation : Lausanne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Ven 6 Juil 2012 - 14:38

Bah, commence Ewi. Donne nous un exemple ^^
Ewilan
Staff
avatar
Féminin
Messages : 169
Réputation Critique : 3
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 19
Localisation : Mer de la Tranquillité, La Lune
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Ven 6 Juil 2012 - 14:52

ok ok (bon j'ai qu'un jeu en ligne en tête, mais bon...)
Pour l'exemple: "Je me balade dans la rue, l'esprit voguant dans mes souvenirs..."
et puis une autre personne pourrait mettre quelque chose du genre:
"Lorsque tout à coup un lapin bleu me saute dessus" ^^
et on continue comme ça tout le temps (je sais, je sais pas expliquer ^^)

Bon et bien je commence alors...
Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage, le doux rayon de soleil me caresser la joue...
(à vous de jouer Smile )

_________________

Mon roman fantasy, c'est ici.
Mon conte, c'est ici.
Ma nouvelle romantique c'est ici.
Nimedhel
Adepte du stylo
avatar
Féminin
Messages : 193
Réputation Critique : 2
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 27
Localisation : Belgique
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Ven 6 Juil 2012 - 15:03

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage, le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent.

_________________
Ma fiche de lecture

"I am so clever that sometimes I don't understand a single word of what I am saying" - Oscar Wilde

Mon blog Mon profil Wattpad
Miambre
Coup de crayon timide
avatar
Féminin
Messages : 53
Réputation Critique : 5
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Avec des chat qui volent
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Dim 8 Juil 2012 - 20:13

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage, le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonné : comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ?

_________________
Miambre
Ewilan
Staff
avatar
Féminin
Messages : 169
Réputation Critique : 3
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 19
Localisation : Mer de la Tranquillité, La Lune
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Dim 8 Juil 2012 - 20:41

OUI!!! Miambre m'a compris Smile
Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage,
le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au
loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonné : comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe, comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dés que je relâche l'attention?

_________________

Mon roman fantasy, c'est ici.
Mon conte, c'est ici.
Ma nouvelle romantique c'est ici.
Miambre
Coup de crayon timide
avatar
Féminin
Messages : 53
Réputation Critique : 5
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Avec des chat qui volent
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Sam 21 Juil 2012 - 18:43

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage, le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonnée (attention Ewi le narrateur aurai du être masculin): comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe, comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dés que je relâche l'attention ?

-Terre ! Terre !, entend-je crier en provenance du pont.

D'un geste je lise ma longue chevelure emmêlée par le sommeil, revêt mon long manteau et me précipite hors de la cabine.

_________________
Miambre
Ignus Prospector
Admin
avatar
Masculin
Messages : 190
Réputation Critique : 11
Date d'inscription : 18/05/2012
Localisation : Lausanne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Sam 21 Juil 2012 - 18:58

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage, le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonnée (attention Ewi le narrateur aurai du être masculin): comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe, comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dés que je relâche l'attention ?
-Terre ! Terre !, entend-je crier en provenance du pont.
D'un geste je lise ma longue chevelure emmêlée par le sommeil, revêt mon long manteau et me précipite hors de la cabine.

Pourtant je suis déçu : il ne s'agit que du mousse qui s'amuse à renverser un bocal d'argile sur le pont en hurlant à qui voudra l'entendre "Terre ! Terre !"
Je m'approche du bastingage. Combien de temps durera encore ce voyage ?
Miambre
Coup de crayon timide
avatar
Féminin
Messages : 53
Réputation Critique : 5
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Avec des chat qui volent
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Dim 22 Juil 2012 - 15:03

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage, le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonnée : comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe, comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dés que je relâche l'attention ?
-Terre ! Terre !, entend-je crier en provenance du pont.
D'un geste je lise ma longue chevelure emmêlée par le sommeil, revêt mon long manteau et me précipite hors de la cabine.
Pourtant je suis déçu : il ne s'agit que du mousse qui s'amuse à renverser un bocal d'argile sur le pont en hurlant à qui voudra l'entendre "Terre ! Terre !"
Je m'approche du bastingage. Combien de temps durera encore ce voyage ?
Je regarde mes pied. Ils sont plein d'argile et je me maudit intérieurement de ne pas avoir mis mes chaussures. Une voix à l'accent familier vient alors se mêler aux cri répétitifs du mousse.

-Hey Naliwe ! Bien dormi ?
-Bof ! Et toi Sungi ? répond-je sans me détacher de la contemplation de mes orteils.


[Ok j'avoue j'avais pas d'inspiration pour les prénoms ^^"]

_________________
Miambre
_Julie_
Scribouilleur/euse
Messages : 17
Réputation Critique : 1
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Sam 22 Déc 2012 - 10:42

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage,le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonnée : comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe, comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dès que je relâche l'attention ?
-Terre ! Terre !, entend-je crier en provenance du pont.
D'un geste je lise ma longue chevelure emmêlée par le sommeil, revêt mon long manteau et me précipite hors de la cabine.
Pourtant je suis déçu : il ne s'agit que du mousse qui s'amuse à renverser un bocal d'argile sur le pont en hurlant à qui voudra l'entendre "Terre ! Terre !"
Je m'approche du bastingage. Combien de temps durera encore ce voyage ?Je regarde mes pied. Ils sont plein d'argile et je me maudis intérieurement de ne pas avoir mis mes chaussures. Une voix à l'accent familier vient alors se mêler aux cri répétitifs du mousse.

-Hey Naliwe ! Bien dormi ?
-Bof ! Et toi Sungi ? répond-je sans me détacher de la contemplation de mes orteils.


Je l'entend venir en ma direction. Il se déplace légèrement, si le bateau n'était pas de si mauvaise qualité, je ne l'entendrai pas venir. Il saute, atterrit gracieusement sur le bastingage. Ses yeux jaunes me fixent.
-J'aurais bien dormi... si un moussaillon n'avait pas eu la mauvaise idée de me marcher sur la queue. Tu sais, ton grand ami Eric. Il faudrait que tu songes à faire les présentations! me répond-il .
-Umh. réponds-je vaguement
Je lui caresse la tête. Il se met à ronronner.

[Moi, je trouve au contraire que tu as une une bonne idée, concernant les noms!]

Miambre
Coup de crayon timide
avatar
Féminin
Messages : 53
Réputation Critique : 5
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Avec des chat qui volent
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Lun 24 Déc 2012 - 14:49

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage,le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonnée : comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe, comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dès que je relâche l'attention ?
-Terre ! Terre !, entend-je crier en provenance du pont.
D'un geste je lise ma longue chevelure emmêlée par le sommeil, revêt mon long manteau et me précipite hors de la cabine.
Pourtant je suis déçu : il ne s'agit que du mousse qui s'amuse à renverser un bocal d'argile sur le pont en hurlant à qui voudra l'entendre "Terre ! Terre !"
Je m'approche du bastingage. Combien de temps durera encore ce voyage ?Je regarde mes pied. Ils sont plein d'argile et je me maudis intérieurement de ne pas avoir mis mes chaussures. Une voix à l'accent familier vient alors se mêler aux cri répétitifs du mousse.

-Hey Naliwe ! Bien dormi ?
-Bof ! Et toi Sungi ? répond-je sans me détacher de la contemplation de mes orteils.

Je l'entend venir en ma direction. Il se déplace légèrement, si le bateau n'était pas de si mauvaise qualité, je ne l'entendrai pas venir. Il saute, atterrit gracieusement sur le bastingage. Ses yeux jaunes me fixent.
-J'aurais bien dormi... si un moussaillon n'avait pas eu la mauvaise idée de me marcher sur la queue. Tu sais, ton grand ami Eric. Il faudrait que tu songes à faire les présentations! me répond-il .
-Umh. réponds-je vaguement
Je lui caresse la tête. Il se met à ronronner. J'aime la présence apaisante de Sungi. Beaucoup serais jaloux de voir que j'ai un miago pour veiller sur moi, mais je le vois plus comme un ami que comme un "ange gardien".
Sans un bruit il commence à nettoyer son corps de chat -bien que sa taille se rapproche de celle d'un labrador- et je ne me lasse pas d'admirer son onirique fourrure bleutée qui se mue peu à peu en plumes vers ses flans pour former deux longues ailes tachetées d'or


[merci pour les noms, et pour avoir ressuscité ce sujet ^^]

_________________
Miambre
_Julie_
Scribouilleur/euse
Messages : 17
Réputation Critique : 1
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Mar 25 Déc 2012 - 15:44

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage,le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonnée : comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe, comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dès que je relâche l'attention ?
-Terre ! Terre !, entend-je crier en provenance du pont.
D'un geste je lise ma longue chevelure emmêlée par le sommeil, revêt mon long manteau et me précipite hors de la cabine.
Pourtant je suis déçu : il ne s'agit que du mousse qui s'amuse à renverser un bocal d'argile sur le pont en hurlant à qui voudra l'entendre "Terre ! Terre !"
Je m'approche du bastingage. Combien de temps durera encore ce voyage ?Je regarde mes pied. Ils sont plein d'argile et je me maudis intérieurement de ne pas avoir mis mes chaussures. Une voix à l'accent familier vient alors se mêler aux cri répétitifs du mousse.

-Hey Naliwe ! Bien dormi ?
-Bof ! Et toi Sungi ? répond-je sans me détacher de la contemplation de mes orteils.

Je l'entend venir en ma direction. Il se déplace légèrement, si le bateau n'était pas de si mauvaise qualité, je ne l'entendrai pas venir. Il saute, atterrit gracieusement sur le bastingage. Ses yeux jaunes me fixent.
-J'aurais bien dormi... si un moussaillon n'avait pas eu la mauvaise idée de me marcher sur la queue. Tu sais, ton grand ami Eric. Il faudrait que tu songes à faire les présentations! me répond-il .
-Umh. réponds-je vaguement
Je lui caresse la tête. Il se met à ronronner. J'aime la présence apaisante de Sungi. Beaucoup serais jaloux de voir que j'ai un miago pour veiller sur moi, mais je le vois plus comme un ami que comme un "ange gardien".
Sans un bruit il commence à nettoyer son corps de chat -bien que sa taille se rapproche de celle d'un labrador- et je ne me lasse pas d'admirer son onirique fourrure bleutée qui se mue peu à peu en plumes vers ses flans pour former deux longues ailes tachetées d'or.


Une voix se fait alors entendre dans mon dos:

-Salut Naliwe!

Je n'ai pas besoin de me retourner, il s'agit d'Eric, un jeune homme de mon âge que j'ai rencontré dans cet traversée qui ne semble pas vouloir s'arrêter. Nous nous entendons bien, mais je n'ai pas encore franchis le cap de l'aveux.

Tous connaisent l'existence des miagos, et les respectent, mais personnes ne saient que mon cher Sungi en est un. Pour tous, il reste un simple chat, à la fourrure bleutée certe étrange, mais un chat quand même. Ses magnifiques ailes ainsi que ses yeux violets foncés ne sont appercables ,pour le moment en tout cas, que par moi même.

Grand-mère m'a bien répêté: "Ne dévoile pas l'existence de ton miago ,Nawile! Des soupsons s'éveilleraient!
Miambre
Coup de crayon timide
avatar
Féminin
Messages : 53
Réputation Critique : 5
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Avec des chat qui volent
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Mer 26 Déc 2012 - 13:33

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage,le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonnée : comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe, comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dès que je relâche l'attention ?
-Terre ! Terre !, entend-je crier en provenance du pont.
D'un geste je lise ma longue chevelure emmêlée par le sommeil, revêt mon long manteau et me précipite hors de la cabine.
Pourtant je suis déçu : il ne s'agit que du mousse qui s'amuse à renverser un bocal d'argile sur le pont en hurlant à qui voudra l'entendre "Terre ! Terre !"
Je m'approche du bastingage. Combien de temps durera encore ce voyage ?Je regarde mes pied. Ils sont plein d'argile et je me maudis intérieurement de ne pas avoir mis mes chaussures. Une voix à l'accent familier vient alors se mêler aux cri répétitifs du mousse.

-Hey Naliwe ! Bien dormi ?
-Bof ! Et toi Sungi ? répond-je sans me détacher de la contemplation de mes orteils.

Je l'entend venir en ma direction. Il se déplace légèrement, si le bateau n'était pas de si mauvaise qualité, je ne l'entendrai pas venir. Il saute, atterrit gracieusement sur le bastingage. Ses yeux jaunes me fixent.
-J'aurais bien dormi... si un moussaillon n'avait pas eu la mauvaise idée de me marcher sur la queue. Tu sais, ton grand ami Eric. Il faudrait que tu songes à faire les présentations! me répond-il .
-Umh. réponds-je vaguement
Je lui caresse la tête. Il se met à ronronner. J'aime la présence apaisante de Sungi. Beaucoup serais jaloux de voir que j'ai un miago pour veiller sur moi, mais je le vois plus comme un ami que comme un "ange gardien".
Sans un bruit il commence à nettoyer son corps de chat -bien que sa taille se rapproche de celle d'un labrador- et je ne me lasse pas d'admirer son onirique fourrure bleutée qui se mue peu à peu en plumes vers ses flans pour former deux longues ailes tachetées d'or.

Une voix se fait alors entendre dans mon dos:

-Salut Naliwe!

Je n'ai pas besoin de me retourner, il s'agit d'Eric, un jeune homme de mon âge que j'ai rencontré dans cet traversée qui ne semble pas vouloir s'arrêter. Nous nous entendons bien, mais je n'ai pas encore franchis le cap de l'aveux.

Tous connaissent l'existence des miagos, et les respectent, mais personnes ne saient que mon cher Sungi en est un. Pour tous, il reste un simple chat, à la fourrure bleutée certes étrange, mais un chat quand même. Ses magnifiques ailes ainsi que ses yeux violets foncés ne sont percevables ,pour le moment en tout cas, que par moi même.

Grand-mère m'a bien répété: "Ne dévoile pas l'existence de ton miago ,Nawile! Des soupçons s'éveilleraient. Et ... et on m’attacherai au mat par les oreilles en apprenant que je suis une scribe ennemie venue de la contrée verte".
Elle n'a pas exactement finit sa phrase ainsi mais le sens reste presque le même. Je me retourne en souriant, sourire que Eric prend pour le plaisir que j'ai à le voir, ce qui est à moitié vrai.

"-Belle matinée, non ? Le ciel est d'un parfait fuchsia !" je lance appuyant mes paroles par un clin d'oeil.

_________________
Miambre
_Julie_
Scribouilleur/euse
Messages : 17
Réputation Critique : 1
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Mer 26 Déc 2012 - 19:44

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage,le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonnée :comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe,comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dès que je relâche l'attention ?
-Terre ! Terre !, entend-je crier en provenance du pont.
D'un geste je lise ma longue chevelure emmêlée par le sommeil, revêt mon long manteau et me précipite hors de la cabine.
Pourtant je suis déçu : il ne s'agit que du mousse qui s'amuse à renverser un
bocal d'argile sur le pont en hurlant à qui voudra l'entendre "Terre ! Terre !"
Je m'approche du bastingage. Combien de temps durera encore ce voyage ?Je regarde mes pied. Ils sont plein d'argile et je me maudis intérieurement de ne pas avoir mis mes chaussures. Une voix à l'accent
familier vient alors se mêler aux cri répétitifs du mousse.

-Hey Naliwe ! Bien dormi ?
-Bof ! Et toi Sungi ? répond-je sans me détacher de la contemplation de mes orteils.

Je l'entend venir en ma direction. Il se déplace légèrement, si le bateau n'était pas de si mauvaise qualité, je ne l'entendrai pas venir. Il saute, atterrit gracieusement sur le bastingage. Ses yeux jaunes me
fixent.
-J'aurais bien dormi... si un moussaillon n'avait pas eu la mauvaise idée de me marcher sur la queue. Tu sais, ton grand ami Eric. Il faudrait que tu songes à faire les présentations! me répond-il .
-Umh. réponds-je vaguement
Jelui caresse la tête. Il se met à ronronner. J'aime la présence apaisante de Sungi. Beaucoup serais jaloux de voir que j'ai un miago pour veiller sur moi, mais je le vois plus comme un ami que comme un "ange gardien".Sans un bruit il commence à nettoyer son corps de chat -bien que sa taille se rapproche de celle d'un labrador- et je ne me lasse pas d'admirer son onirique fourrure bleutée qui se mue peu à peu en plumes vers ses flans pour former deux longues ailes tachetées d'or.

Une voix se fait alors entendre dans mon dos:

-Salut Naliwe!

Je n'ai pas besoin de me retourner, il s'agit d'Eric, un jeune homme de mon âge que j'ai rencontré dans cet traversée qui ne semble pas vouloir s'arrêter. Nous nous entendons bien, mais je n'ai pas encore franchis le
cap de l'aveux.
Tous connaissent l'existence des miagos, et les respectent, mais personnes ne saient que mon cher Sungi en est un. Pour tous, il reste un simple chat, à la fourrure bleutée certes étrange, mais un chat quand même. Ses magnifiques ailes ainsi que ses yeux violets foncés ne sont percevables ,pour le moment en tout cas, que par moi même.

Grand-mère m'a bien répété: "Ne dévoile pas l'existence de ton miago ,Nawile! Des soupçons s'éveilleraient. Et ... et on m’attacherai au mat par les oreilles en apprenant que je suis une scribe ennemie venue de la contrée verte".
Elle n'a pas exactement finit sa phrase ainsi mais le sens reste presque le même. Je me retourne en souriant, sourire que Eric prend pour le plaisirque j'ai à le voir, ce qui est à moitié vrai.

"-Belle matinée, non ? Le ciel est d'un parfait fuchsia !" je lance appuyant mes par un clin d'oeil.


-Oui, en effet. La seule chose qui manque à ce tableau est Ignam, notre cher pays. Je me demande quand finira ce maudit voyage."
Je ne réponds pas. Contrairement à mes dires, je n'ai jamais mis les pieds dans ce pays. Je ne connais même pas sa forme générale.

Éric se penche par-dessus la bastingage. La mer se tient à quelques mètres en-dessous de lui, ses puissantes vagues se fracassant avec grand bruit contre la coque.
Un vent assez fort souffle et ses cheveux blonds volent en désordre autour de lui. Eric a quatorze ans,
tout comme moi. Il est originaire d'Ignam, moi de la contrée verte,deux
pays en total affront depuis de longues dates.
"Quoi...Naliwe! Ne me dis pas que c'est un miagos!" la voix d’Éric coupe immédiatement mes pensées.


Je sens mes mains s'engourdir, une peur atroce me paralyse le ventre.
Les miagos ont beau pouvoir modifier leur apparence à volonté, l'eau ne peut que renvoyer leur véritable aspect...et Sungi, qui était jusqu'à présent assis sur le bastingage, offrait un reflet où personne ne pouvait
se tromper sur sa véritable identité.

(Désolé pour ce message un peu long.)
Miambre
Coup de crayon timide
avatar
Féminin
Messages : 53
Réputation Critique : 5
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Avec des chat qui volent
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Mer 26 Déc 2012 - 20:44

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage,le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonnée :comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe,comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dès que je relâche l'attention ?
-Terre ! Terre !, entend-je crier en provenance du pont.
D'un geste je lise ma longue chevelure emmêlée par le sommeil, revêt mon long manteau et me précipite hors de la cabine.
Pourtant je suis déçu : il ne s'agit que du mousse qui s'amuse à renverser un bocal d'argile sur le pont en hurlant à qui voudra l'entendre "Terre ! Terre !"
Je m'approche du bastingage. Combien de temps durera encore ce voyage ?Je regarde mes pied. Ils sont plein d'argile et je me maudis intérieurement de ne pas avoir mis mes chaussures. Une voix à l'accent familier vient alors se mêler aux cri répétitifs du mousse.

-Hey Naliwe ! Bien dormi ?
-Bof ! Et toi Sungi ? répond-je sans me détacher de la contemplation de mes orteils.

Je l'entend venir en ma direction. Il se déplace légèrement, si le bateau n'était pas de si mauvaise qualité, je ne l'entendrai pas venir. Il saute, atterrit gracieusement sur le bastingage. Ses yeux jaunes me fixent.
-J'aurais bien dormi... si un moussaillon n'avait pas eu la mauvaise idée de me marcher sur la queue. Tu sais, ton grand ami Eric. Il faudrait que tu songes à faire les présentations! me répond-il .
-Umh. réponds-je vaguement
Je lui caresse la tête. Il se met à ronronner. J'aime la présence apaisante de Sungi. Beaucoup serais jaloux de voir que j'ai un miago pour veiller sur moi, mais je le vois plus comme un ami que comme un "ange gardien".Sans un bruit il commence à nettoyer son corps de chat -bien que sa taille se rapproche de celle d'un labrador- et je ne me lasse pas d'admirer son onirique fourrure bleutée qui se mue peu à peu en plumes vers ses flans pour former deux longues ailes tachetées d'or.

Une voix se fait alors entendre dans mon dos:

-Salut Naliwe!

Je n'ai pas besoin de me retourner, il s'agit d'Eric, un jeune homme de mon âge que j'ai rencontré dans cet traversée qui ne semble pas vouloir s'arrêter. Nous nous entendons bien, mais je n'ai pas encore franchis le cap de l'aveux.
Tous connaissent l'existence des miagos, et les respectent, mais personnes ne saient que mon cher Sungi en est un. Pour tous, il reste un simple chat, à la fourrure bleutée certes étrange, mais un chat quand même. Ses magnifiques ailes ainsi que ses yeux violets foncés ne sont percevables ,pour le moment en tout cas, que par moi même.

Grand-mère m'a bien répété: "Ne dévoile pas l'existence de ton miago ,Nawile! Des soupçons s'éveilleraient. Et ... et on m’attacherai au mat par les oreilles en apprenant que je suis une scribe ennemie venue de la contrée verte".
Elle n'a pas exactement finit sa phrase ainsi mais le sens reste presque le même. Je me retourne en souriant, sourire que Eric prend pour le plaisirque j'ai à le voir, ce qui est à moitié vrai.

"-Belle matinée, non ? Le ciel est d'un parfait fuchsia !" je lance appuyant mes par un clin d'oeil.

-Oui, en effet. La seule chose qui manque à ce tableau est Ignam, notre cher pays. Je me demande quand finira ce maudit voyage."
Je ne réponds pas. Contrairement à mes dires, je n'ai jamais mis les pieds dans ce pays. Je ne connais même pas sa forme générale.

Éric se penche par-dessus la bastingage. La mer se tient à quelques mètres en-dessous de lui, ses puissantes vagues se fracassant avec grand bruit contre la coque.
Un vent assez fort souffle et ses cheveux blonds volent en désordre autour de lui. Eric a quatorze ans, tout comme moi. Il est originaire d'Ignam, moi de la contrée verte,deux pays en total affront depuis de longues dates.
"Quoi...Naliwe! Ne me dis pas que c'est un miago !" la voix d’Éric coupe immédiatement mes pensées.

Je sens mes mains s'engourdir, une peur atroce me paralyse le ventre.
Les miagos ont beau pouvoir modifier leur apparence à volonté, l'eau ne peut que renvoyer leur véritable aspect...et Sungi, qui était jusqu'à présent assis sur le bastingage, offrait un reflet où personne ne pouvait se tromper sur sa véritable identité.
En un instant la peur devient adrénaline. Je cesse de réfléchir. Ma vraie nature prend le dessus. Une nature forgée par une éducation guerrière appliquée dés la plus tendre enfance et visant à crée des espion parfaits et redoutables.
Je saisie son poignet d'une main, lui clôt la bouche de l'autre. Malgré sa tête de plus que moi et ses bras robuste, j'ai deux avantages : la surprise et la rapidité. Il m'est simple de briser son équilibre et en moins de temps qu'il lui avait fallu pour percer la vérité au sujet de Sungi, l'adolescent se fait engloutir par les vagues.
Dommage je l’aimais vraiment bien.


(tu n'as pas a t'excuser comme tu peux le voir j'adore ce jeu ... d’ailleurs je ne fais un peu que ça sur le forum en ce moment Rolling Eyes)

_________________
Miambre
_Julie_
Scribouilleur/euse
Messages : 17
Réputation Critique : 1
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Jeu 27 Déc 2012 - 10:09

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage,le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonnée :comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe,comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dès que je relâche l'attention ?
-Terre ! Terre !, entend-je crier en provenance du pont.
D'un geste je lise ma longue chevelure emmêlée par le sommeil, revêt mon long manteau et me précipite hors de la cabine.
Pourtant je suis déçu : il ne s'agit que du mousse qui s'amuse à renverser un bocal d'argile sur le pont en hurlant à qui voudra l'entendre "Terre ! Terre !"
Je m'approche du bastingage. Combien de temps durera encore ce voyage ?Je regarde mes pied. Ils sont plein d'argile et je me maudis intérieurement de ne pas avoir mis mes chaussures. Une voix à l'accent
familier vient alors se mêler aux cri répétitifs du mousse.

-Hey Naliwe ! Bien dormi ?
-Bof ! Et toi Sungi ? répond-je sans me détacher de la contemplation de mes orteils.

Je l'entend venir en ma direction. Il se déplace légèrement, si le bateau n'était pas de si mauvaise qualité, je ne l'entendrai pas venir. Il saute, atterrit gracieusement sur le bastingage. Ses yeux jaunes me
fixent.
-J'aurais bien dormi... si un moussaillon n'avait pas eu la mauvaise idée de me marcher sur la queue. Tu sais, ton grand ami Eric. Il faudrait que tu songes à faire les présentations! me répond-il .
-Umh. réponds-je vaguement
Je lui caresse la tête. Il se met à ronronner. J'aime la présence apaisante de Sungi. Beaucoup serais jaloux de voir que j'ai un miago pour veiller sur moi, mais je le vois plus comme un ami que comme un "ange gardien".Sans un bruit il commence à nettoyer son corps de chat -bien que sa taille se rapproche de celle d'un labrador- et je ne me lasse pas d'admirer son onirique fourrure bleutée qui se mue peu à peu en plumes vers ses flans pour former deux longues ailes tachetées d'or.

Une voix se fait alors entendre dans mon dos:

-Salut Naliwe!

Je n'ai pas besoin de me retourner, il s'agit d'Eric, un jeune homme de mon âge que j'ai rencontré dans cet traversée qui ne semble pas vouloir s'arrêter. Nous nous entendons bien, mais je n'ai pas encore franchis le
cap de l'aveux.
Tous connaissent l'existence des miagos, et les respectent, mais personnes ne saient que mon cher Sungi en est un. Pour tous, il reste un simple chat, à la fourrure bleutée certes étrange, mais un chat quand même. Ses magnifiques ailes ainsi que ses yeux violets foncés ne sont percevables ,pour le moment en tout cas, que par moi même.
Grand-mère m'a bien répété: "Ne dévoile pas l'existence de ton miago ,Nawile! Des soupçons s'éveilleraient. Et ... et on m’attacherai au mat par les oreilles en apprenant que je suis une scribe ennemie venue de la contrée verte".
Elle n'a pas exactement finit sa phrase ainsi mais le sens reste presque le même. Je me retourne en
souriant, sourire que Eric prend pour le plaisir que j'ai à le voir, ce qui est à moitié vrai.

"-Belle matinée, non ? Le ciel est d'un parfait fuchsia !" je lance appuyant mes par un clin d'oeil.

-Oui, en effet. La seule chose qui manque à ce tableau est Ignam, notre cher pays. Je me demande quand finira ce maudit voyage."
Je ne réponds pas. Contrairement à mes dires, je n'ai jamais mis les piedsdans ce pays. Je ne connais même pas sa forme générale.

Éric se penche par-dessus la bastingage. La mer se tient à quelques mètres en-dessous de lui, ses puissantes vagues se fracassant avec grand bruit contre la coque.
Un vent assez fort souffle et ses cheveux blonds volent en désordre autour de lui. Eric a quatorze ans, tout comme moi.
Il est originaire d'Ignam, moi de la contrée verte,deux pays en total affront depuis de longues dates.
"Quoi...Naliwe! Ne me dis pas que c'est un miago !" la voix d’Éric coupe immédiatement mes pensées.

Je sens mes mains s'engourdir, une peur atroce me paralyse le ventre.
Les miagos ont beau pouvoir modifier leur apparence à volonté, l'eau ne peut que renvoyer leur véritable aspect...et Sungi, qui était jusqu'à présent assis sur le bastingage, offrait un reflet où personne ne
pouvait se tromper sur sa véritable identité.
En un instant la peur devient adrénaline. Je cesse de réfléchir. Ma vraie nature prend le dessus. Une nature forgée par une éducation guerrière appliquée dés la plus tendre enfance et visant à crée des espion
parfaits et redoutables.
Je saisie son poignet d'une main, lui clôt la bouche de l'autre. Malgré sa tête de plus que moi et ses bras
robuste, j'ai deux avantages : la surprise et la rapidité. Il m'est simple de briser son équilibre et en moins de temps qu'il lui avait fallu pour percer la vérité au sujet de Sungi, l'adolescent se fait engloutir par les vagues.
Dommage je l’aimais vraiment bien.
Umh, maintenant, il faut trouver un moyen de cacher son assassinat. Je n'aurai jamais du... Il n'aurait certainement rien dit...
"Naliwe, tu te fais des idées. Vous aviez beau être amis, il n'aurait pas hésité. Rappelles toi de vos discussions..." la voix de mon miagos résonne dans ma tête.
-Sungi!Sors de mes pensées immédiatement!"
Je suis en colère. Je pensais qu'il avait arrêté d'espionner mes sentiments , mais apparemment non.

"Un problème Naliwe?"
Cette voix... Impossible. Je me retourne n’osant y croire. Éric est derrière moi en chair et en os, une épée reflétant le soleil entre ses mains.

(J'adore, on est les seules à écrire!)
Miambre
Coup de crayon timide
avatar
Féminin
Messages : 53
Réputation Critique : 5
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Avec des chat qui volent
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Sam 29 Déc 2012 - 10:30

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage,le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonnée :comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe,comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dès que je relâche l'attention ?
-Terre ! Terre !, entend-je crier en provenance du pont.
D'un geste je lise ma longue chevelure emmêlée par le sommeil, revêt mon long manteau et me précipite hors de la cabine.
Pourtant je suis déçu : il ne s'agit que du mousse qui s'amuse à renverser un bocal d'argile sur le pont en hurlant à qui voudra l'entendre "Terre ! Terre !"
Je m'approche du bastingage. Combien de temps durera encore ce voyage ?Je regarde mes pied. Ils sont plein d'argile et je me maudis intérieurement de ne pas avoir mis mes chaussures. Une voix à l'accent
familier vient alors se mêler aux cri répétitifs du mousse.

-Hey Naliwe ! Bien dormi ?
-Bof ! Et toi Sungi ? répond-je sans me détacher de la contemplation de mes orteils.

Je l'entend venir en ma direction. Il se déplace légèrement, si le bateau n'était pas de si mauvaise qualité, je ne l'entendrai pas venir. Il saute, atterrit gracieusement sur le bastingage. Ses yeux jaunes me
fixent.
-J'aurais bien dormi... si un moussaillon n'avait pas eu la mauvaise idée de me marcher sur la queue. Tu sais, ton grand ami Eric. Il faudrait que tu songes à faire les présentations! me répond-il .
-Umh. réponds-je vaguement
Je lui caresse la tête. Il se met à ronronner. J'aime la présence apaisante de Sungi. Beaucoup serais jaloux de voir que j'ai un miago pour veiller sur moi, mais je le vois plus comme un ami que comme un "ange gardien".Sans un bruit il commence à nettoyer son corps de chat -bien que sa taille se rapproche de celle d'un labrador- et je ne me lasse pas d'admirer son onirique fourrure bleutée qui se mue peu à peu en plumes vers ses flans pour former deux longues ailes tachetées d'or.

Une voix se fait alors entendre dans mon dos:

-Salut Naliwe!

Je n'ai pas besoin de me retourner, il s'agit d'Eric, un jeune homme de mon âge que j'ai rencontré dans cet traversée qui ne semble pas vouloir s'arrêter. Nous nous entendons bien, mais je n'ai pas encore franchis le
cap de l'aveux.
Tous connaissent l'existence des miagos, et les respectent, mais personnes ne saient que mon cher Sungi en est un. Pour tous, il reste un simple chat, à la fourrure bleutée certes étrange, mais un chat quand même. Ses magnifiques ailes ainsi que ses yeux violets foncés ne sont percevables ,pour le moment en tout cas, que par moi même.
Grand-mère m'a bien répété: "Ne dévoile pas l'existence de ton miago ,Nawile! Des soupçons s'éveilleraient. Et ... et on m’attacherai au mat par les oreilles en apprenant que je suis une scribe ennemie venue de la contrée verte".
Elle n'a pas exactement finit sa phrase ainsi mais le sens reste presque le même. Je me retourne en
souriant, sourire que Eric prend pour le plaisir que j'ai à le voir, ce qui est à moitié vrai.

"-Belle matinée, non ? Le ciel est d'un parfait fuchsia !" je lance appuyant mes par un clin d'oeil.

-Oui, en effet. La seule chose qui manque à ce tableau est Ignam, notre cher pays. Je me demande quand finira ce maudit voyage."
Je ne réponds pas. Contrairement à mes dires, je n'ai jamais mis les piedsdans ce pays. Je ne connais même pas sa forme générale.

Éric se penche par-dessus la bastingage. La mer se tient à quelques mètres en-dessous de lui, ses puissantes vagues se fracassant avec grand bruit contre la coque.
Un vent assez fort souffle et ses cheveux blonds volent en désordre autour de lui. Eric a quatorze ans, tout comme moi.
Il est originaire d'Ignam, moi de la contrée verte,deux pays en total affront depuis de longues dates.
"Quoi...Naliwe! Ne me dis pas que c'est un miago !" la voix d’Éric coupe immédiatement mes pensées.

Je sens mes mains s'engourdir, une peur atroce me paralyse le ventre.
Les miagos ont beau pouvoir modifier leur apparence à volonté, l'eau ne peut que renvoyer leur véritable aspect...et Sungi, qui était jusqu'à présent assis sur le bastingage, offrait un reflet où personne ne
pouvait se tromper sur sa véritable identité.
En un instant la peur devient adrénaline. Je cesse de réfléchir. Ma vraie nature prend le dessus. Une nature forgée par une éducation guerrière appliquée dés la plus tendre enfance et visant à crée des espion
parfaits et redoutables.
Je saisie son poignet d'une main, lui clôt la bouche de l'autre. Malgré sa tête de plus que moi et ses bras
robuste, j'ai deux avantages : la surprise et la rapidité. Il m'est simple de briser son équilibre et en moins de temps qu'il lui avait fallu pour percer la vérité au sujet de Sungi, l'adolescent se fait engloutir par les vagues.
Dommage je l’aimais vraiment bien.
Umh, maintenant, il faut trouver un moyen de cacher son assassinat. Je n'aurai jamais du... Il n'aurait certainement rien dit...
"Naliwe, tu te fais des idées. Vous aviez beau être amis, il n'aurait pas hésité. Rappelles toi de vos discussions..." la voix de mon miagos résonne dans ma tête.
-Sungi!Sors de mes pensées immédiatement!"
Je suis en colère. Je pensais qu'il avait arrêté d'espionner mes sentiments , mais apparemment non.
"Un problème Naliwe?"
Cette voix... Impossible. Je me retourne n’osant y croire. Éric est derrière moi en chair et en os, une épée reflétant le soleil entre ses mains.Je me crispe,un mélange de peur et de stupéfaction ma glace le sang. Je n'ai pas l'habitude des fantômes, encore moins de ceux que je viens d'envoyer nager au fond de l'océan.
"-Tu es toute pâle. Tu es sur que ça va ? me questionne-t-il l'air vraiment inquiet ce qui m'étonne."
Enfin je comprend.
"-Oui tu va bien, Louis. J'ai juste un peu le mal de mer.
-Tu n'aurais pas vu mon frère ?
-Non désolé, il m'a parler d'aller d'une balade sur le pont mais j'était trop mal pour bouger alors il est parti seul."
Je me souris j'aurai du m'en douter, la gémellité est chose courant à Ignam, c'est entre autre un des secrets que je suis censée percer.
Distraitement, je prend la direction de ma chambre Sungi sur les talons. Une fois à l’intérieur j'entreprend de me changer et de discipliner ma crinière. Après de nombreux essayage j'admire, satisfaite, le résultat dans le miroir mural.

_________________
Miambre
Hugin
Adepte du stylo
avatar
Masculin
Messages : 101
Réputation Critique : 16
Date d'inscription : 19/12/2014
Age : 20
Localisation : partout (et nul part)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   Dim 14 Fév 2016 - 16:34

Ma fenêtre est ouverte, je sens le vent frais me souffler sur le visage,le doux rayon de soleil me caresser la joue. J'entends les oiseaux au loin qui pépient et chantent. Je fronce les sourcils étonnée :comment puis-je entendre des oiseaux en pleine mer ? Était-ce un songe,comme j'en fais de plus en plus souvent. Je commence à croire que je devient folle. Ou alors, serait-ce ses souvenirs qui assaillent mon esprit dès que je relâche l'attention ?
-Terre ! Terre !, entend-je crier en provenance du pont.
D'un geste je lise ma longue chevelure emmêlée par le sommeil, revêt mon long manteau et me précipite hors de la cabine.
Pourtant je suis déçu : il ne s'agit que du mousse qui s'amuse à renverser un bocal d'argile sur le pont en hurlant à qui voudra l'entendre "Terre ! Terre !"
Je m'approche du bastingage. Combien de temps durera encore ce voyage ?Je regarde mes pied. Ils sont plein d'argile et je me maudis intérieurement de ne pas avoir mis mes chaussures. Une voix à l'accent 
familier vient alors se mêler aux cri répétitifs du mousse.

-Hey Naliwe ! Bien dormi ?
-Bof ! Et toi Sungi ? répond-je sans me détacher de la contemplation de mes orteils.

Je l'entend venir en ma direction. Il se déplace légèrement, si le bateau n'était pas de si mauvaise qualité, je ne l'entendrai pas venir. Il saute, atterrit gracieusement sur le bastingage. Ses yeux jaunes me 
fixent.
-J'aurais bien dormi... si un moussaillon n'avait pas eu la mauvaise idée de me marcher sur la queue. Tu sais, ton grand ami Eric. Il faudrait que tu songes à faire les présentations! me répond-il . 
-Umh. réponds-je vaguement
Je lui caresse la tête. Il se met à ronronner. J'aime la présence apaisante de Sungi. Beaucoup serais jaloux de voir que j'ai un miago pour veiller sur moi, mais je le vois plus comme un ami que comme un "ange gardien".Sans un bruit il commence à nettoyer son corps de chat -bien que sa taille se rapproche de celle d'un labrador- et je ne me lasse pas d'admirer son onirique fourrure bleutée qui se mue peu à peu en plumes vers ses flans pour former deux longues ailes tachetées d'or.

Une voix se fait alors entendre dans mon dos:

-Salut Naliwe!

Je n'ai pas besoin de me retourner, il s'agit d'Eric, un jeune homme de mon âge que j'ai rencontré dans cet traversée qui ne semble pas vouloir s'arrêter. Nous nous entendons bien, mais je n'ai pas encore franchis le
cap de l'aveux.
Tous connaissent l'existence des miagos, et les respectent, mais personnes ne saient que mon cher Sungi en est un. Pour tous, il reste un simple chat, à la fourrure bleutée certes étrange, mais un chat quand même. Ses magnifiques ailes ainsi que ses yeux violets foncés ne sont percevables ,pour le moment en tout cas, que par moi même.
Grand-mère m'a bien répété: "Ne dévoile pas l'existence de ton miago ,Nawile! Des soupçons s'éveilleraient. Et ... et on m’attacherai au mat par les oreilles en apprenant que je suis une scribe ennemie venue de la contrée verte". 
Elle n'a pas exactement finit sa phrase ainsi mais le sens reste presque le même. Je me retourne en 
souriant, sourire que Eric prend pour le plaisir que j'ai à le voir, ce qui est à moitié vrai.

"-Belle matinée, non ? Le ciel est d'un parfait fuchsia !" je lance appuyant mes par un clin d'oeil.

-Oui, en effet. La seule chose qui manque à ce tableau est Ignam, notre cher pays. Je me demande quand finira ce maudit voyage."
Je ne réponds pas. Contrairement à mes dires, je n'ai jamais mis les piedsdans ce pays. Je ne connais même pas sa forme générale.

Éric se penche par-dessus la bastingage. La mer se tient à quelques mètres en-dessous de lui, ses puissantes vagues se fracassant avec grand bruit contre la coque. 
Un vent assez fort souffle et ses cheveux blonds volent en désordre autour de lui. Eric a quatorze ans, tout comme moi. 
Il est originaire d'Ignam, moi de la contrée verte,deux pays en total affront depuis de longues dates. 
"Quoi...Naliwe! Ne me dis pas que c'est un miago !" la voix d’Éric coupe immédiatement mes pensées.

Je sens mes mains s'engourdir, une peur atroce me paralyse le ventre. 
Les miagos ont beau pouvoir modifier leur apparence à volonté, l'eau ne peut que renvoyer leur véritable aspect...et Sungi, qui était jusqu'à présent assis sur le bastingage, offrait un reflet où personne ne 
pouvait se tromper sur sa véritable identité.
En un instant la peur devient adrénaline. Je cesse de réfléchir. Ma vraie nature prend le dessus. Une nature forgée par une éducation guerrière appliquée dés la plus tendre enfance et visant à crée des espion 
parfaits et redoutables.
Je saisie son poignet d'une main, lui clôt la bouche de l'autre. Malgré sa tête de plus que moi et ses bras 
robuste, j'ai deux avantages : la surprise et la rapidité. Il m'est simple de briser son équilibre et en moins de temps qu'il lui avait fallu pour percer la vérité au sujet de Sungi, l'adolescent se fait engloutir par les vagues.
Dommage je l’aimais vraiment bien.
Umh, maintenant, il faut trouver un moyen de cacher son assassinat. Je n'aurai jamais du... Il n'aurait certainement rien dit...
"Naliwe, tu te fais des idées. Vous aviez beau être amis, il n'aurait pas hésité. Rappelles toi de vos discussions..." la voix de mon miagos résonne dans ma tête.
-Sungi!Sors de mes pensées immédiatement!" 
Je suis en colère. Je pensais qu'il avait arrêté d'espionner mes sentiments , mais apparemment non. 
"Un problème Naliwe?"
Cette voix... Impossible. Je me retourne n’osant y croire. Éric est derrière moi en chair et en os, une épée reflétant le soleil entre ses mains.Je me crispe,un mélange de peur et de stupéfaction ma glace le sang. Je n'ai pas l'habitude des fantômes, encore moins de ceux que je viens d'envoyer nager au fond de l'océan.
"-Tu es toute pâle. Tu es sur que ça va ? me questionne-t-il l'air vraiment inquiet ce qui m'étonne."
Enfin je comprend.
"-Oui tu va bien, Louis. J'ai juste un peu le mal de mer.
-Tu n'aurais pas vu mon frère ?
-Non désolé, il m'a parler d'aller d'une balade sur le pont mais j'était trop mal pour bouger alors il est parti seul."
Je me souris j'aurai du m'en douter, la gémellité est chose courant à Ignam, c'est entre autre un des secrets que je suis censée percer. 
Distraitement, je prend la direction de ma chambre Sungi sur les talons. Une fois à l’intérieur j'entreprend de me changer et de discipliner ma crinière. Après de nombreux essayage j'admire, satisfaite, le résultat dans le miroir mural.

Je me fige alors sur place, un chant d'oiseau, encore. N’osant y croire je me retourne, et je le vois, il me regarde l'aire amusé. C'est un tout petit oiseau gris qui ne rassemble à rien de la contrée verte. Il ouvre grand le bec laissant sortir un rire roque et puissant.
-" Un de moins" dit il de ça voix d'outre tombe avant de s'envoler par la fenêtre. Je me précipite pour la fermer, et me pince le bras. Au cas où.

_________________
" la plume du corbeau est plus forte que l’épée"
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: suite logique, illogique ^^   

 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» une suite logique
» Suite Logique
» [Règle N°3] Jeu des énigmes
» Nouvelle suite logique.
» - Suite Logique -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-