Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus
Ignus Prospector
Admin
avatar
Masculin
Messages : 190
Réputation Critique : 11
Date d'inscription : 18/05/2012
Localisation : Lausanne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Sam 26 Mai 2012 - 15:14

Tous les avis sont les bienvenus, si vous avez des remarques quand aux ambiances évoquées, au détail, etc... N'hésitez pas !

Le texte : Par là =)
Kyareiku
Scribouilleur/euse
avatar
Masculin
Messages : 42
Réputation Critique : 1
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21
Localisation : Atalanopolis
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Sam 26 Mai 2012 - 22:11

C'est très bien écrit, bien mené, et rien que ça c'est super.
Quelques fautes maladroites par-ci par là qui peuvent être corrigées avec une rapide relecture Wink

Avis personnel maintenant, je trouve que le prétexte de la mort c'est assez précipité, limite une excuse (?) pour finir la nouvelle j'ai l'impression Surprised

Ca reste néanmoins bien ficelé, j'adore ton style descriptif riche et varié c'est super à lire, continue !

_________________
Fin de transmission.

Fiche de lecture !
Ignus Prospector
Admin
avatar
Masculin
Messages : 190
Réputation Critique : 11
Date d'inscription : 18/05/2012
Localisation : Lausanne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Sam 26 Mai 2012 - 22:41

Merci beaucoup !

Pour la fin, en fait ça n'est pas censé être la fin de la nouvelle, plus la fin de l'extrait. La nouvelle à une suite, mais je n'ai pas forcément envie de l'écrire. Enfin, on verra.

Si tu a remarqué quelques erreur au niveau style, ou truc bancals, pourrait tu me les signaler ?
Kyareiku
Scribouilleur/euse
avatar
Masculin
Messages : 42
Réputation Critique : 1
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 21
Localisation : Atalanopolis
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Sam 26 Mai 2012 - 23:25

Alors, je crois que "les docs" s'écrivent en fait "les docks", puis "la gravitée" qui n'a pas de -e, "rappel" qui prend un double -l puis -e (c'est le verbe conjugué), "relents de fuels" fuel ne prend pas de s (c'est comme si je marquais "des courants d'eaux, certes il y n'y a pas qu'une goutte mais c'est un liquide qui forme un tout ^^), "pièce métallique corrodé" comme il y a "recouvert" juste avant on suppose qu'il n'y en a pas qu'une donc c'est du pluriel.
Puis plus loin, "milles" qui ne prend Jamais de -s c'est un terme invariable au sens du nombre (pas l'unité de mesure), "commerces" qui ne prend pas de -s, "boîtes de conserves" personnellement je n'aurai pas mis de -s à conserves mais j'ai un doute là x)
"Quinze mètre" terme auquel tu as oublié un -s à mètre... plein de petites fautes comme ça : relis-toi tu verras Very Happy

J'ai rien à dire au niveau du style d'écriture que j'aime particulièrement, et rien n'est bancal à ma connaissance. Juste l'orthographe que tu dois revoir 8D

_________________
Fin de transmission.

Fiche de lecture !
Shasha
Admin
avatar
Féminin
Messages : 598
Réputation Critique : 31
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 28
Localisation : Barranquilla, Colombie
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Mar 29 Mai 2012 - 0:41

J'ai beaucoup aimé (:

Je trouve aussi que la mort est un peu précipitée, mais pas dans le sens où j'ai eu l'impression que tu voulais finir la nouvelle, juste du fait que si tu développais un poil plus la partie d'avant ce serait encore mieux. Peut-être pour s'identifier un peu plus au personnage et que cette mort subite (dont j'ai adoré la description) nous marque encore plus.

Pour ce qui est du style, il est toujours fluide et j'ai beaucoup aimé la plupart des images que tu emploies, il y a des trucs très bien trouvés et pas bateau (mouha quel beau jeu de mot qui n'en est pas un).

Voilà mon habituelle liste :

"La lueur de la cigarette transperce l’espace d’un instant les brumes blanches qui étouffent le port. Puis le point incandescent s’éteint, retirant du port atemporel sa seule note de chaleur."
-> La connexion est selon moi un peu mal choisie, elle brise le rythme et fait passer subitement ton texte de plutôt soutenu à quelque chose de plus familier.

"L’homme expire la fumée, qui vient briser de multiples courbes la brume jusqu’alors immobile."
-> Je trouve que le terme "briser" est trop fort pour parler de brume, il n'a pas l'air vraiment à sa place malgré le fait que la brume soit décrite comme étouffante.

"Il dépasse doucement le pied jaune crasseux d’une grue dont le gigantisme rappel à l’homme qu’il n’est rien devant la puissance de ses machines."
-> Rien ne cloche dans cette phrase, elle m'a juste fait sourire car on reconnaît bien là ton esprit de scientifique (:

[Le labo d'ordi de l'uni ferme, je relirai et terminerai donc cette critique demain parce que là on me met dehors...]

EDIT : Et c'est reparti !

"Il jette avec espoir un regard vers le large, afin d’apporter une note d’infini à sa vision, mais l’horizon est bouché d’une large coque noir."
-> Je trouve le terme un peu mal choisi. Personnellement, je visualise mieux des toilettes bouchées qu'un horizon bouché...

"Avec rage, il lance la cigarette, qui brille un instant avant de heurter cet immeuble de métal."
-> Je trouve l'image un peu maladroite, elle ne s'insère pas très bien dans le texte.

"Il caresse un moment l’espoir que l’acier des câbles, fatigué par de quotidiens efforts, cèdent, balançant le lourd conteneur sur sa caboche."
-> Encore une fois, un terme si familier détonne un peu dans ce texte plutôt soutenu.

"Il voudrait que la dizaine de tonne qui volète à quinze mètre de son crâne s’abatte sur lui..."
-> Un colibri volète, mais une dizaine de tonne... Je trouve la collocation un peu étrange Very Happy

"Oh, son esprit est aussi embrumé que le port,..."
-> J'adore ce bout de phrase (:

"Alors ses poumons vides se gonflent dans un ultime réflexe de survie, réflexe en réalité fatal car l’eau s’engouffre avec force en eux,..."
-> Je trouve ça un peu redondant comme remarque. Personnellement, je trouvais le paradoxe de cette phrase très joli avant d'arriver à cette explication peu utile.

"Mais sa il ne le sait par car son regard maintenant vitreux"
-> o_o

_________________
Présence en pointillé encore quelques temps




Ma fiche de lecture ici.
Papy
Scribouilleur/euse
avatar
Masculin
Messages : 48
Réputation Critique : 17
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 73
Localisation : fbi
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Mar 29 Mai 2012 - 11:52

Salut,
Première critique depuis fort longtemps sur un forum, je me lance.

Avis général :
Franchement, j'ai trouvé ça un peu lourd, mais ça c'est un avis personnel, les phrases super compliquées pour dire 'il pleut' j'ai jamais été fan.
Donc d'entrée, le style me rebutte un peu, mais le style ne fait pas tout.

passons aux détails :
"Il erre sur les docs, sans but. Sa démarche est lente et sinueuse, et l’effort qu’il fait pour suivre son chemin est visible."
Errer=marcher sans but~marche sinueuse (on a donc une tripoté de pléonasmes là)
Ensuite un sacré paradoxe avec le fait de suivre son chemin. Il erre OU il suit un chemin faut choisir Wink

"d’une grue dont le gigantisme rappelLE..." Est-ce que vraiment, avec le brouillard, il peut constater le gigantisme ??
"Il jette avec espoir un regard vers le large, afin d’apporter une note d’infini à sa vision" >>Pareil

Je trouve que le changement d'état d'esprit, de 'je erre' à 'je vais me tuer' est bien trop brutale et manque d'explications.

Et puis, il meurt beaucoup trop vite aussi. La mort par noyade prend bien plus d'une minute. Surtout par suicide et pour plein de raisons. D'abord, l'instinct de survie, à moins de ne pas savoir nager (ce qui serait très étonnant pour un marin), va nous pousser à remonter à la surface. Ensuite, parce que quoi qu'on en dise à la tv et au cinéma, un corps humain flotte naturellement, pour aller sous la coque du bateau, faut nager, ou alors qu'il y ait du courant très fort. Ensuite, s'il retient sa respiration, il va pouvoir tenir minimum trente secondes. Après, même bourré, il ne respirera pas naturellement l'eau, il va suffoquer d'abord, tenter de remonter, s'il n'a pas le temps, son fameux instinct de survie va reprendre le dessus et il va reprendre sa respiration. Mais là, lorsqu'il va gober un peu d'eau, ça va le brûler, le piquer etc... et il va se mettre à tousser. Ca sous l'eau, c'est pas beau à voir. En gros, il va souffrir atrocement tout en cherchant la surface. Il peut finir par vraiment mourir noyé bien sûr mais ça n'ira pas si vite et ça ne sera pas si propre. Sur ce coup, le grand bleu c'était vraiment n'importe quoi.

Voilà. Donc pas grand chose à dire finalement à part cette fin un peu trop rapide et sans réelle justification.

Comme je l'ai dit, je n'accroche pas au style, ce qui m'a aussi rendu un peu plus difficile pour le reste je pense.

@ bientôt
Ignus Prospector
Admin
avatar
Masculin
Messages : 190
Réputation Critique : 11
Date d'inscription : 18/05/2012
Localisation : Lausanne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Mar 29 Mai 2012 - 15:45

Tout d'abord, merci pour ta critique.

Personnellement, même si je ne suis pas fan non plus des styles trop alambiqués, je trouve que dire simplement "il pleut" est pauvre et n'évoque rien, mais bref, chacun ses goûts.

Concernant le pléonasme "errer sans but" : effectivement, tu as raison, je n'avais pas remarqué.
Par contre, je ne suis pas d'accord avec toi pour la démarche sinueuse et et la démarche sans but. Il n'y a aucun rapport. On peut marcher tout droit sans avoir du but.

Concernant la grue, la simple vision du pied de celle-ci permet d'imaginer la taille. Pour la note d'infini, tu as raison.

Pour la suite, j'ai quelques arguments à opposer à ta critique :

Citation :
1.1) Les cinq phases du mécanisme interne :
Phase 1 : Agitation.
La victime se débat dans tous les sens et fait un mouvement pendulaire, "bouchonnage". Le noyé monte et descend.
Phase 2 : Apnée réflexe.
Inhibition respiratoire par fermeture de la glotte.
Phase 3 : Reprise respiratoire.
Grandes inspirations sous l'eau avec inondation broncho alvéolaire. C’est la phase de noyade proprement dite.
Phase 4 : Convulsions.
Dues d’abord à l’arrêt respiratoire définitif avec collapsus circulatoire et bradycardie. Elles sont suivies de l’arrêt circulatoire par défaillance du myocarde.
Phase 5 : Mort.
Conséquence de l’arrêt cardio-ventilatoire prolongé.
Le degré de gravité de ce type de noyé est divisé en quatre stades :

(Du site présent ici.)

Etant donné qu'il s'agit d'un acte volontaire, on avec altération de conscience (perte de connaissance, accentuée par l'eau glaciale), on peut considérer que le première phase est inexistante. L'instinct de survie, ça se maîtrise. Parfaitement. Avec un peu d'entraînement ou beaucoup de volonté. Ensuite, un corps humain flotte, oui. Avec de l'air dans les poumon. Essaye, prochaine fois que tu va à la piscine, de cracher tout l'air des poumons puis de sauter dans l'eau. Ben tu coule. C'est du à la poussée d'Archimède (j'ai fait le calcul je ne sais plus quand, j'avais trouvé le pourcentage minimum de volume des poumons devant êtres pleins pour flotter). Ensuite, il ne va pas sous la coque, mais longe le bord de celle-ci jusqu'à plus bas que le dessous en lui même, mais sans avoir de métal au dessus de la tête.
(PS : fais moi confiance, si y'avais eu à le faire souffrir inutilement, il aurait souffert. )

Mais passons. Ensuite, je ne sais pas si tu as récemment côtoyé des gens bourrés, mais apparemment non car tu serais étonné de savoir a quel point ils peuvent avoir des réactions soudaines et illogiques.

Enfin, je n'ai jamais mentionné le temps que dure la noyade, car ici la question n'est pas comment, mais ce qu'il se passe dans la tête du personnage.


Merci tout de même d'avoir pris le temps de critiquer, et n'hésite pas a poster, je te suis redevable =)
Shasha
Admin
avatar
Féminin
Messages : 598
Réputation Critique : 31
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 28
Localisation : Barranquilla, Colombie
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Mer 30 Mai 2012 - 3:35

J'ai terminé ma critique si jamais !

(Et étant donné que je ne me suis jamais noyée, je ne pas vous aider dans votre débat... Very Happy)

_________________
Présence en pointillé encore quelques temps




Ma fiche de lecture ici.
Ignus Prospector
Admin
avatar
Masculin
Messages : 190
Réputation Critique : 11
Date d'inscription : 18/05/2012
Localisation : Lausanne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Mer 30 Mai 2012 - 12:50

Merci d'avoir pris le temps de terminer ! =)

Le "sa", je ne me le pardonnerai jamais.

Pour le reste, je vais tenir compte de tes critiques, si ça n'est que j'aimais bien le "caboche" et le terme volontairement sous estimé de "voleter". Mais comme tout le monde le sais, l'auteur n'est jamais objectif. Je vais voir ce que je vais modifier =)
Shasha
Admin
avatar
Féminin
Messages : 598
Réputation Critique : 31
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 28
Localisation : Barranquilla, Colombie
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Mer 30 Mai 2012 - 17:41

L'auteur n'est pas objectif, mais le critique non plus (: Et au final c'est l'auteur qui a le dernier mot.

_________________
Présence en pointillé encore quelques temps




Ma fiche de lecture ici.
Miambre
Coup de crayon timide
avatar
Féminin
Messages : 53
Réputation Critique : 5
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Avec des chat qui volent
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Jeu 5 Juil 2012 - 21:16

Citation :
de pièce métallique corrodé
Je te déconseille de compter sur moi pour l'orthographe mais on ne mettrait pas "es" à "corrodé" en plus des "s" à "piéce" et "métalique" ?

Citation :
Il jette avec espoir un regard vers le large, afin d’apporter une note d’infini à sa vision, mais l’horizon est bouché d’une large coque noir. Avec rage, il lance la cigarette, qui brille un instant avant de heurter cet immeuble de métal. Il accélère, regardant maintenant les coques.
Petite répétition que l'on retrouve encore après avec "coque rouge"

Citation :
fière dans sa noyade
Fier (peut-être que l'on te l'a déjà signalé)

Sinon ton histoire est bien construite bien que le sujet du suicide soit très souvent abordé dans des tas de textes. Je regrette que la description laisse directement place à des action qui s’enchaînent un peu trop rapidement. J'aurai préféré un développement du mauvais pressentiment du personnage un peu plus poussé.

Et puis j'ai trouvé des fautes Oo moi qui pensait le grand Ignus infaillible !

Non sérieusement j'ai apprécié ta nouvelle mais je sais que tu peux mieux faire (enfin mieux suivant mes goût).

Voila !
Est-ce que cette critique compte pour Syndrome ? (si c'est non c'est pas grave mais j'attend quand même impatiemment la suite !)

_________________
Miambre
Ignus Prospector
Admin
avatar
Masculin
Messages : 190
Réputation Critique : 11
Date d'inscription : 18/05/2012
Localisation : Lausanne
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Ven 6 Juil 2012 - 14:02

Citation :
Non sérieusement j'ai apprécié ta nouvelle mais je sais que tu peux mieux faire (enfin mieux suivant mes goût).

C'est la première fois que je lis ça dans une critique 0.o

Citation :
Et puis j'ai trouvé des fautes Oo moi qui pensait le grand Ignus infaillible !

Merci, mais les fautes, j'en ai toujours faite ^^

Je pense que si tu as cette impression d'inachevé et de vitesse, c'est probablement parce qu'il ne s'agit que du début d'une nouvelle, et non d'une nouvelle complète.
Sinon, pour les fautes, merci de me les avoir signalées, je vais rajouter les corrections aux autres.

Miambre, j'ai trois chapitres d'avance sur ce qui est posté pour Syndrome. J'ai même mis une suite que tu n'a pas vu sur le fofo vert.
Miambre
Coup de crayon timide
avatar
Féminin
Messages : 53
Réputation Critique : 5
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Avec des chat qui volent
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   Dim 8 Juil 2012 - 16:30

Je l'ai vu et lu, mais n'ayant rien à ajouter je m'étais dit que mieux fallait attendre un autre post pour me manifester.

_________________
Miambre
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Critiques des "Brumes Océaniques" d'Ignus   

 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BENZONI, Juliette
» Atonement (Expiation): les critiques presse et internet
» Iron man 2 critiques/ (pro/ spectateurs) débat
» Jane Austen au cinéma : livres critiques
» Au Pays des brumes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-